Comprendre les quotas de chansons francophones à la radio

# A. C. Balaam #

Complétez le texte avec le mot correct à chaque fois.Choose the correct word for each gap.
(Publié le 21 avril 2016)

Un amendement du projet de loi création durcissant les règles crispe les radios face aux maisons de disques et aux artistes.

Depuis mercredi 20 avril, des réunions de crise sont au ministère de la culture, dans un climat , suite au vote d’un amendement touchant aux controversés « quotas de chansons francophones » par les radios.

Quels sont ces quotas ?

C’est une règle qui a fêté ses 20 ans il y a peu. Depuis le 1er janvier 1996, la loi Toubon en 1994 impose aux radios privées des quotas de chansons à la radio, c’est-à-dire en français ou dans une langue . Ce qui exclut donc les artistes qui chantent en anglais, comme la chanteuse Christine & The Queens ou le groupe de rock J.C. Satan. Un quota de nouveautés (morceaux de moins de neuf mois) est également .

Il existe aujourd’hui trois modèles, le principal imposant un taux minimal de 40 % de chansons francophones et 20 % de nouveautés ou artistes ; un modèle 35 % - 25 %, et un troisième, 60 % -10 %, aux radios , comme Nostalgie et Chérie FM.

stations ont également un fonctionnement . TSF Jazz n’a, par exemple, obligation, alors que Nostalgie a souscrit à un taux minimum de 60 %, et la radio Chante France à un taux de 100 %, indique un rapport de l’Observatoire de la musique et du CSA en 2013.