Les tatouages et les piercings dérangent les parents

# A. C. Balaam #

Lisez ce texte au sujet des tatouages et des piercings. Choisissez le bon mot pour remplir les blancs. Attention! Il y a deux mots de trop.Read this text about tattoos and piercings. Choose the correct word to fill in each gap. Beware: There are two extra words which are not needed!
ont
affirmer
adoptant
gâcher
sont
surpris
stars
assez
étonnées
veuille
souhaite
tous
Tatouages.jpgOn ne le répétera jamais . L’adolescence est extrêmement compliquée. C’est la période de les changements. Pour les jeunes adolescents, c’est le moment tant attendu pour s’. Ils ne trouvent donc rien de mieux pour cela que de changer de look, d’apparence… Nombreux sont les parents qui sont par les demandes de leurs enfants qui souhaitent faire des tatouages, des piercings, se teindre les cheveux… «Cela fait longtemps que je rêve de faire un tatouage. Je veux un dragon sur le long du bras en rouge et en vert. Malheureusement, mes parents ne sont pas du tout d’accord. Ils me sortent toutes sortes d’excuses : je vais ma vie, je vais le regretter plus tard… mais moi j’ai 17 ans, je crois que je suis assez mûr pour prendre ce genre de décision tout seul et l’assumer», se plaint Othmane, un jeune lycéen.

Les tatouages comme les piercings devenus plus courants qu’auparavant et séduisent de plus en plus de jeunes. Les raisons qui les poussent à formuler ce genre de demandes sont nombreuses. Il se peut que l’adolescent qui changer d’apparence et marquer son corps tout simplement imiter le groupe qu’il fréquente pour s’y identifier. Il se peut aussi qu’il ait envie de s’identifier aux qu’il admire. C’est une façon de prendre une part de l’aura de la star. Ou alors, il veut marquer son corps pour affirmer que celui-ci lui appartient et montrer qu’il n’est pas comme les autres et de ce fait prouver qu’il a du caractère. «L’adolescence est une phase de la vie où l’adolescent essaie de se dégager de ses identifications infantiles à ses parents et de rechercher d’autres modèles identificatoires auprès des pairs. Il est aussi à la recherche d’une identité propre souvent distincte de celle de ses parents. Ceci pousse les jeunes à s’identifier à des stars, à des personnages mythiques ou à des groupes en leurs styles, mais souvent aussi leurs idéologies», explique Houda Hjiej, pédopsychiatre.

Texte adapté de http://www.lematin.ma/